Comme je suis dans ce pays, tout d'abord et avant tout (à ce qu'il parait..) pour effectuer un stage, je vais vous parler un peu de ce que je fais de mes journées la semaine.

Je suis à The University of Auckland

- Newmarket Campus,

faculty of engineering, dans le bâtiment génie civil et environnement.

Je m'y rend tous les jours en vélo, environ 20 minutes pour y aller et 15 min pour revenir (c'est en descente, c'est plus rapide..!!)

Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)

Ce sont des bâtiments tout neufs, qui ont un an, ou deux tout au plus. 

Les 2 premiers niveaux sont réservés au laboratoire avec les grosses machines (essais de compression, traction, cisaillement, secousses..) sur les murs en béton armé taille réelle par exemple.

Les 3 autres étages sont les bureaux des docteures, doctorants (et stagiaires...).

Je passe donc mes journées avec des personnes qui préparent leur thèse.

Ils viennent des 4 coins du monde et tout le monde est très sympa.

 

Maintenant, ce que je fais moi..Je suis en laboratoire, je fais donc de la recherche

Finite element analysis of steel members

The web crippling behaviour of cold-formed steel channel sections with web holes subjected to interior one flange loading

Ca c'est le sujet de mon stage

Le sujet de mon stage porte sur  le procédé de fabrication appelé  « Cold form steel »  (aciers formés à froid. En effet, l’acier à parois mince est pressé et roulé à température ambiante). Ce procédé est largement utilisé dans les bâtiments, les automobiles, les équipements, les toitures terrasses, poteaux électriques etc.. L’âme de la membrure en aciers est très souvent amenée à être trouée (passage de câbles par exemple). L’ouverture fragilise considérablement ce matériau autour de celle-ci, en fonction de la taille et de la position de l’ouverture.

 

Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)

Ce travail est la suite d’une étude du Dr James LIM et d’autres Docteurs sur le « web crippling behaviour » (comportement de l’âme déformée/abimée/estropiée ?) de section en aciers formés à froid avec des ouvertures dans l’âme. Une nouvelle étude sur l’acier inoxydable formé à froid avec les mêmes paramètres, est effectuée à l’aide de la méthode des éléments finis. Elle est réalisée avec 3 nuances d’aciers inoxydables (Duplex, Austenitic, Ferritic), afin de comparer et discuter ces résultats.

Il y a 4 conditions de chargements  possibles :

IOF : interior one flange

EOF : end one flange

ITF : interior two flange

ETF : end two flange

Le Stage (un peu de boulot...)

Le comportement des sections à parois minces avec ouvertures étant extrêmement difficile à connaitre analytiquement, mon projet consiste à étudier les résultats numériques tirés de la méthode des éléments finis, à l’aide du logiciel Abaqus. J’assiste un doctorant qui fait sa thèse sur le sujet.

 

J’étudie la condition de chargement ITF à l’aide de trois matériaux:

            Duplex

            Ferritic

            Austenitic

 

Je modélise sur Abaqus les sections avec plusieurs possibilités de position et taille d’ouverture, et lance les calculs d’éléments finis pour ainsi en extraire les forces appliquées sur la section ainsi que son déplacement et sa déformation. Avec ces données je peux ainsi créer différents tableaux et graphiques pour étudier le comportement du matériau, qui ressemblent à ceci :

Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)
Le Stage (un peu de boulot...)

Je crois que c'est quelque chose qui n'existe pas en Nouvelle-Zelande pour le moment, en tout cas en france cela n'existe pas. Si les essais sont concluant, cele devrait être commercialisé dans le Pays.

C'était un peu galère au début, surtout au niveau de la langue mais maintenant que je suis familiarisé avec les termes technique en anglais ça va mieux.

Sinon, grâce à mon tuteur, j'ai eu la chance de pouvoir assister à des cours à l'université sur le sujet, ce qui m'a aidé à mieux comprendre le comportement de ce matériaux et le fonctionnement de ce procédé.

 

To be continued..!

Retour à l'accueil